Reality on the PSG ethics bonus mentioned by Envoyé Special [EN / FR]

[Version française à la suite de l’article en anglais]

[EN]  The French show Envoyé Spécial suggested that Paris players are paid to cheer their fans before and after the games.

This bonus, which is part of the players’ contract, actually includes a large number of rules and factors, among which: the exemplary behaviour towards the partners, the opponents, the referees and the official delegates; punctuality and diligence in all training; the absence of bets related to competitions in which the club participates or the respect of the player’s commitments towards the media. It is a way to circumvent the prohibition in French labor law to impose financial sanctions against a player. The higher this premium, the more the player is at risk.
When the players are removed the ethics bonus, it is entirely donated to the PSG Foundation (Aurier after the Periscope or Verratti’s case last week).
Remember that this bonus is primarily educational. It is a reminder to Parisian players that they embody the image and values ​​of the club.

PSG is not an isolated case, this bonus exists in other football clubs such as Olympique Lyonnais or the French Football Federation with the Chartres des Bleus. The ethics bonus is also used in other sports: Rugby, judo, hand.

 

celebration

 

[FR]  Réalité sur la prime d’éthique du PSG évoquée par Envoyé Spécial

L’émission française Envoyé Spécial a laissé entendre que les joueurs parisiens sont payés pour applaudir leurs supporteurs avant et après les matchs.

Cette prime, qui fait partie du contrat des joueurs, englobe en fait un grand nombre de règles et de paramètres, parmi lesquels : l’exemplarité du comportement envers les partenaires les adversaires, les arbitres et les délégués officiels ; la ponctualité et l’assiduité à tous les entraînements ; l’absence de paris liés à des compétitions auxquelles participe le club ou encore le respect des engagements du joueur envers les médias. C’est un moyen de contourner l’interdiction en droit du travail français de prononcer des sanctions financières contre un joueur. Plus cette prime est élevée, plus le joueur est à risque.
Quand les joueurs se voient retirer la prime d’éthique, elle est intégralement reversée à la Fondation PSG (Serge Aurier après l’affaire Periscope ou Verratti la semaine passée).
Rappelons que cette prime est avant tout pédagogique. Elle est un rappel aux joueurs parisiens qu’ils incarnent l’image et les valeurs du club.

Le PSG n’est pas un cas isolé, cette prime existe dans d’autres clubs de football comme l’Olympique Lyonnais ou à la Fédération Française de Football avec la Chartre des Bleus. La prime d’éthique est également utilisée dans d’autres sports : Rugby, judo, hand.

Advertisements

Leave a Reply