Rabiot’s decision is “firm and definitive” according to his mother and agent [EN / FR]

[EN]  Véronique Rabiot, spoke at RTL in response to Antero Henrique.

According to the midfielder’s mother, who is also his agent, his son’s decision to leave PSG is “firm and final”. She adds: “Today, the situation has totally deteriorated, how do you say: no, it is no longer possible to go back, obviously no”.

The Rabiot clan plays the card of the “victim”. Véronique Rabiot reminded the pressure exerted by the club by dismissing the midfield from the starting eleven. “I do not see how the situation is complicated: it’s very simple, Adrien wants to leave, the club does not want to let him go.” “What he is doing today, he buys his freedom, he buys his freedom.”

Véronique Rabiot does not say anything about a possible move this winter and denies any agreement with FC Barcelona. Véronique Rabiot warns: his son is ready to wait to be free next June to choose his next destination. “Nobody is never prepared for so much violence because it is very violent, but he is obliged to accept it, it is the only way for him to be free”

No, you’re not dreaming !!

[FR] La décision de Rabiot est “ferme et définitive” selon sa mère et agent Véronique Rabiot, s’est exprimé sur RTL en réponse au propos Antero Henrique.

Selon la mère du milieu de terrain, qui est aussi son agent, la décision son fils de s’en aller du PSG est “ferme et définitive”. Elle ajoute : “Aujourd’hui, la situation s’est totalement dégradée. Comment vous dire : non, ce n’est plus possible de revenir en arrière, évidemment non”.

Le clan Rabiot joue la carte de la “victime”. Véronique Rabiot rappelle ainsi la pression exercée par le club en écartant le milieu du onze. “Je ne vois pas en quoi la situation est compliquée : c’est très simple, Adrien veut partir, le club ne veut pas le laisser partir”. “Ce qu’il fait aujourd’hui, il achète sa liberté. Il achète sa liberté”.

Véronique Rabiot ne se prononce pas sur un possible départ dès cet hiver et dément tout accord avec le FC Barcelone. Véronique Rabiot prévient : son fils est prêt à attendre d’être libre en juin prochain pour choisir sa prochaine destination. “On n’est jamais préparé à autant de violence parce que c’est très violent. Mais il est obligé de l’accepter. C’est la seule façon pour lui d’être libre”

Non, vous ne rêvez pas !!

Advertisements