PSG mid-season evaluation: League 1 / Champions League / The Group / Tuchel / Neymar… [EN / FR]

[Version française à la suite de l’article en anglais]

With the arrival of a new coach and a limited summer transfer window due to the Financial Fair Play, how has PSG done so far at the domestic and European level? How did the group respond?

League 1

PSG walks over the Ligue 1 like never before, with 47 points, the Parisians are already 13 points ahead of their runner-up, Lille, all with two games behind.
With 14 consecutive victories, the club of the capital had the best start in the history of the 5 major European leagues. An average of 3 goals per game, PSG has scored 50 goals including 34 for the MCN and can hope to beat the record of RC Paris and their 118 goals in the 1959/1960 season. A defence that has nothing to envy to his attack with only 10 goals conceded and 8 clean-sheets in 17 games. A few bursts including a scathing 5-0 against OL at Parc des Princes and a 0-2 win at Orange Vélodrome Stadium.

Champions League

In the group of death with Liverpool, Napoli and Belgrade, they were promised to hell. A very tight group indeed, at the end of the Day 4, PSG was 3rd of the group and almost in the obligation to win their last two games to continue their adventure in the CL. Mission accomplished, beating Liverpool and Belgrade, the Parisians finished in first place of Group C. But not only, PSG had the most goals scored of all in group stage (17) and the most attempts on target (48).

The group

Despite a weakened midfield, Thomas Tuchel has managed to get the best of his group with the repositioning of Neymar in 10, the Brazilian prodigy had a sensational first part of season, he is happy and it is felt on the field. His complementarity with Kylian Mbappé is excellent who benefits from the best of manners with 13 goals in L1 and 3 in CL. Marquinhos in 6, you had to dare. Of course, the beginnings were complicated, but over the games the Brazilian defender proved to be very valuable. The summer recruits have adapted well and are gaining momentum within the group. The Parisian coach settled the thorny case of the goalkeepers with a fair rotation, very well accepted by the two protagonists. Tuchel had the opportunity to demonstrate all his tactical intelligence, not hesitating to change his organization according to the course of a meeting.
The negatives points: Rabiot’s case whose made the PSG leaders believe that he intended to extend his contract and the FPF which is still not settled and awaits for CAS to take a decision.

The Parisian fans have something to be satisfied and proud of their team while keeping in mind that the hardest is yet to come …

Avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur et un mercato estival limité en raison du fair-play financier, quel est le bilan du PSG au niveau national et européen à la mi-saison ? Comment le groupe s’est-il adapté ?

Ligue 1

A la mi-saison, le PSG survole toujours la Ligue 1 et avec 47 points, les Parisiens ont déjà 13 points d’avance sur son second, Lille, avec deux matches en moins.
Avec 14 victoires consécutives, le club de la capitale fait le meilleur départ de l’histoire des 5 grands championnats européens. Une moyenne de 3 buts par match, le PSG a marqué 50 buts dont 34 pour la MCN et peut espérer battre le record du RC Paris et ses 118 buts lors de la saison 1959/1960. Une défense qui n’a rien à envier à son attaque avec seulement 10 buts encaissés et 8 clean-sheets en 17 matches. Quelques éclats dont un cinglant 5-0 contre l’OL au Parc des Princes et une victoire 0-2 au Stade Orange Vélodrome.

Ligue des champions

Dans le groupe de la mort avec Liverpool, Naples et Belgrade, ils étaient promis à l’enfer. Un groupe très serré en effet, à la fin de la 4ème journée, le PSG était 3ème du groupe et quasiment dans l’obligation de remporter ses deux derniers matches pour continuer son aventure en LDC. Mission accomplie, en battant Liverpool et Belgrade, les Parisiens terminent à la première place du groupe C. Mais pas seulement, le PSG finit avec le plus de buts marqués lors de la phase de poule (17) et le plus de tirs cadrés (48).

Le groupe

Malgré un milieu de terrain affaibli, Thomas Tuchel a su tirer le meilleur de son groupe avec notamment le repositionnement de Neymar en 10, le prodige brésilien réalise une première partie de saison sensationnelle, il est heureux et cela se ressent sur le terrain. Sa complémentarité avec Kylian Mbappé est excellente qui en profite de la meilleure des manières avec 13 buts en L1 et 3 en LDC. Marquinhos en 6, il fallait oser. Bien entendu, les débuts furent compliqués, mais au fil des matchs le défenseur brésilien s’est révélé très précieux. Les recrues estivales se sont bien adaptées et montent en puissance au sein du groupe. Le coach parisien a réglé le cas épineux des gardiens grâce à une rotation juste et très bien acceptée par les deux protagonistes. Tuchel a eu l’occasion de démontrer toute son intelligence tactique, n’hésitant pas à modifier son organisation en fonction du déroulement d’une rencontre.
Les points négatifs : Le cas Rabiot qui a fait croire aux dirigeants parisiens qu’il voulait prolonger et le FPF qui n’est toujours pas réglé et dans l’attente d’une décision du TAS.

Les supporters parisiens ont donc de quoi être satisfaits et fiers de leur équipe tout en gardant à l’esprit que le plus dur reste à venir…

Advertisements

Leave a Reply