PSG’s commercial strategy – Jean Claude Blanc [EN / FR]

[EN] This Thursday, Paris Saint Germain has formalized their new sponsor jersey. In Le Parisien, Jean Claude Blanc, PSG’s Deputy General Manager explains the commercial strategy of the club.

HOW DO YOU CHOOSE YOUR PARTNERS?

“Each club has its own commercial strategy, we have chosen to reduce the number of brands to increase their value and give them very strong exclusives. It is about visibility outside of field, the use of the players’ image, and access to the club’s digital platform or hospitality services developed year-round. We are looking for active partners, developing and aligned with our values. We are premium in terms of cost because of the fact that there are very few places to join PSG.

IS IT VERY EXPENSIVE TO JOIN PSG?

Entrance fees are extremely high. If you want to race with the big European clubs, you need the same kind of revenues than the big European clubs, so partnerships also at this level. It is quite expensive to associate with the PSG, we have to demonstrate that the value we bring is balanced with the counterpart. It is certainly two, three or four times more expensive than other partnerships in football in France, but it is assumed because we must be able to deliver things that are four, five, six or ten times higher than what the we can see elsewhere.

WHAT MARGIN OF MANEUVER DO YOU STILL HAVE TO DEVELOP NEW PARTNERSHIPS?

We must never neglect the traditional income of football clubs that are ticketing or hospitality. Our capacity allows us to be full at all matches. It’s an important lever. The investments made in the stadium also make it possible to have 5,000 hospitality spaces dedicated to businesses. It is also an important vector of growth. There is also the digital part with the possibility of reaching fans worldwide instantly during games or during the week. Offering them exclusive content is probably a way that big European clubs, like us, are trying to develop. There may be value in extracting this privileged relationship that we can create.

[FR] Ce jeudi, le Paris Saint Germain a officiliasé son nouveau sponsor maillot principal. Dans Le Parisien, Jean Claude Blanc, le Directeur général délégué du PSG nous explique la stratégie commerciale du club.

COMMENT CHOISISSEZ-VOUS VOS PARTENAIRES ?

“Chaque club a sa stratégie commerciale. Nous avons fait le choix de réduire le nombre des marques pour en augmenter la valeur et donner des exclusivités très fortes. C’est à la fois de la visibilité au bord du terrain, l’utilisation de l’image des joueurs, l’accès à la plateforme digitale du club ou des services d’hospitalité développés à l’année. Nous recherchons des partenaires actifs, en développement et alignés sur nos valeurs. Le fait qu’il y ait peu de places pour s’associer au PSG fait qu’on est premium en termes de tarifs.

EST-CE TRÈS CHER DE S’ASSOCIER AU PSG ?

Les prix d’entrée sont extrêmement élevés. Si on veut faire la course avec les grands clubs européens, il faut des revenus de grands clubs européens, donc des partenariats aussi à ce niveau-là. C’est assez cher de s’associer au PSG, à nous de démontrer que la valeur que nous apportons est équilibrée par la contrepartie. On est certainement deux, trois ou quatre fois plus cher que d’autres partenariats dans le foot en France, mais on l’assume car on doit pouvoir délivrer des choses qui sont quatre, cinq, six ou dix supérieurs fois que ce que l’on peut voir ailleurs.

QUELLE MARGE DE MANOEUVRE AVEZ-VOUS ENCORE POUR DÉVELOPPER DE NOUVEAUX PARTENARIATS ?

Il ne faut jamais négliger les revenus classiques des clubs de foot que sont la billetterie ou l’hospitalité. Notre qualité d’accueil nous permet d’être pleins à tous les matchs. C’est un levier important. Les investissements effectués dans le stade permettent aussi d’avoir 5 000 places d’hospitalités dédiées aux entreprises. C’est aussi un vecteur important de croissance. Il reste la partie digitale avec la possibilité d’aller toucher des fans dans le monde entier de façon instantanée pendant les matchs ou durant la semaine. Leur proposer du contenu exclusif est sans doute une voie que les grands clubs européens, comme nous, essaient de développer. Il y a peut-être de la valeur à extraire de cette relation privilégiée qu’on peut créer.

Advertisements

Leave a Reply