Layvin Kurzawa “I made youthful mistakes” [EN / FR]

[EN] In an interview with Canal +, Layvin Kurzawa responds to critics about his image

After 8 months of absence due to a pubis injury and herniated disc, Paris Saint Germain’s left back plays again with his club, and the French team . Kurzawa says that he is more mature today, thanks to his daughter, and works hard to reach the top level again.

“I had two years during which it was hard mentally and physically. Mentally everything is coming back, physically everything will come back, I was young, I was criticized a lot, today I do not care anymore. The people who are talking, it does not touch me anymore, I know what I have to do. I’m a father today, in fact, I was seen as a little cunt. I’ve never been a little cunt, I made youthful mistakes, errors that many players have done, except that I’m more exposed than other people because I played at Monaco, PSG, because I am a quality player, that’s all. The birth of my daughter gave me a boost, gave me the strength I needed. I was feeling so bad. I have no words, she makes me strong.”

But de Kurzawa contre Montpellier – Ligue 1

[FR] Dans un entretien avec Canal +, Layvin Kurzawa répond aux critiques sur son image.

Après 8 mois d’absence en raison d’une blessure au pubis et une hernie discale, le latéral gauche du Paris Saint Germain reprend ses marques en club et en équipe de France. Kurzawa se dit plus mature aujourd’hui, grâce à sa fille et travaille pour revenir au top niveau.

“J’ai eu deux années durant lesquelles ça a été dur mentalement et physiquement. Mentalement tout revient, physiquement tout va revenir. J’ai été jeune. On m’a beaucoup critiqué. Aujourd’hui, j’en ai rien à foutre. Les gens qui sont là à parler, ça ne m’atteint plus. Je sais ce que j’ai à faire. Je suis père de famille aujourd’hui. En fait, j’étais vu comme un petit con. Je n’ai jamais été un petit con. J’ai fait des erreurs de jeunesse. Des erreurs que beaucoup de joueurs ont pu faire sauf que moi, je suis plus médiatisé que certaines personnes. Parce que j’ai joué à Monaco, au PSG, parce que je suis un joueur de qualité, tout simplement. La naissance de ma fille m’a reboosté, m’a redonné la force dont j’avais besoin. A ce moment-là, j’étais au fond du trou. Je n’ai pas de mot, elle me rend fort.”

Leave a Reply