Neymar Sr. “We knew about the blackmail, but we did not expect her to go to the police” [EN / FR]

[EN] Neymar Sr. spoke on Band, a Brazilian TV channel, on Monday about the video posted on Instagram by Neymar Jr to give his version of the facts in relation to the complaint filed with the Brazilian police on Friday, May 31, which accused him of rape. CBF calls a legal assistant

I prefer a crime on the Internet rather than a rape

Neymar posted a video on Instagram Sunday morning in order to defend himself publicly. His decision to share nude pictures of the unidentified woman with no permission led the Brazilian police to open an investigation into violation of privacy. Neymar Sr justifies this decision “We had no choice [to post the video content] I prefer a crime on the Internet rather than rape. Instagram accepted the video. According to Instagram rules, it was right. He censored the images, the name [of the alleged victim]. He needed to defend himself quickly. It was better to tell the truth and to show what happened, we were aware of the blackmail, but we did not expect her to go to the police.”

Neymar did not give her the importance she was expecting

Neymar Sr affirmed that his son was frightened by the alleged victim who recorded their meeting on May 16, the day after the accusation of the 27-year-old woman. “The resentment she had was that Neymar had not given her the importance she expected and he had gone to practice that day [May 16]. He went to the hotel, he saw her mobile phone and realized that she was recording. She attacked him, pushed her back onto the bed and tried to calm her down. He asked her not to make a scandal. It was there that he understood that it could be a trap. Since this second meeting, they do not talk anymore. Afterwards, she continued to threaten him. We knew it would be important to publish the video [on Instagram].”

Blackmail victim of the lawyer claiming to represent the woman

Neymar’s father also supported his son’s claims on Instagram video that he was allegedly blackmailed by the lawyer claiming to represent the woman. “When we realized that it was going to be publicized and extorted, we talked to our lawyers and invited them to understand what they wanted,” said Neymar Sr., showing the images during the TV interview of the alleged lawyer arriving at the meeting. “When they told us they wanted money, we refused.”

CBF calls a legal assistant

Edu Gaspar explained that a legal assistant had been called to relieve and accompany the CBF in this case. “The idea is that this legal assistant is there to solve all this as soon as possible so that the player can have his head at the Copa America […] We will be (CBF) 100% available to competent authorities to resolve the case.”

[FR] Neymar Sr “Nous étions au courant du chantage, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’elle aille voir la police”

Neymar Sr s’est exprimé lundi sur Band, une chaîne de télévision brésilienne, au sujet de la vidéo postée sur Instagram par Neymar Jr pour donner sa version des faits par rapport à la plainte déposée à la police brésilienne le vendredi 31 mai et qui l’accusait de viol. La CBF appelle un assistant juridique

Je préfère un crime sur Internet plutôt qu’un viol

Neymar a posté une vidéo sur Instagram dimanche matin dans le but de se défendre publiquement. Sa décision de partager des photos nues de la femme à l’identité inconnue et sans autorisation a amené la police brésilienne à ouvrir une enquête pour non respect de la vie privée. Neymar Sr justifie cette décision “Nous n’avions pas le choix [d’afficher le contenu de la vidéo]. Je préfère un crime sur Internet plutôt qu’un viol. C’est Instagram qui a accepté la vidéo. Selon les règles Instagram, c’était normal. Il a censuré les images, le nom [de la victime présumée]. Il avait besoin de se défendre rapidement. Mieux vaut dire la vérité et montrer ce qui s’est passé. Nous étions au courant du chantage, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’elle aille voir la police.”

Neymar ne lui avait pas accordé l’importance qu’elle attendait

Neymar Sr a affirmé que son fils avait été effrayé par la victime présumée qui avait enregistré leur rencontre le 16 mai, et ce au lendemain de l’accusation de la jeune femme de 27 ans. “Le ressentiment qu’elle avait eu était que Neymar ne lui avait pas accordé l’importance qu’elle attendait et était allé s’entraîner ce jour-là [le 16 mai]. Il s’est rendu à l’hôtel, il a vu son téléphone portable et s’est rendu compte qu’elle enregistrait. Elle l’a attaqué, il l’a repoussée sur le lit et a tenté de la calmer. Il lui a demandé de ne pas faire de scandale. C’est là qu’il a compris que ça pouvait être un piège. Depuis cette deuxième rencontre, ils ne se parlent plus. Après, elle a continué de le menacer. Nous savions qu’il serait important de publier la vidéo [sur Instagram].”

Victime du chantage de l’avocat prétendant représenter la femme

Le père de Neymar a également appuyé les affirmations de son fils dans la vidéo Instagram selon lesquelles il aurait été victime du chantage de l’avocat prétendant représenter la femme. “Lorsque nous avons réalisé que cela allait être rendu publique et qu’il y aurait extorsion, nous avons parlé à nos avocats et avons invité ces personnes à comprendre ce qu’elles voulaient”, a ajouté Neymar Sr, montrant durant l’interview télévisée les images de l’avocat présumé arrivant au fameux rendez-vous. “Quand ils nous ont dit qu’ils voulaient de l’argent, nous avons refusé.”

La CBF appelle un assistant juridique

Edu Gaspar a expliqué qu’un assistant juridique avait été appelé pour soulager et accompagner la CBF dans cette affaire. “L’idée, c’est que cet assistant juridique soit là pour résoudre tout ça le plus vite possible, afin que le joueur puisse avoir la tête à la Copa America […] On va être (la CBF) le plus disponible possible, et à 100 % à disposition (des autorités compétentes) pour résoudre l’affaire.”

Leave a Reply