Neymar – The victim’s lawyer resigned [EN / FR]

[EN] The lawyer of the alleged victim who accused Neymar of rape has resigned, and defends himself against Neymar Sr.’s accusations that he tried to extort the player, reports Brazilian media Esporte UOL.

The lawyer, José Edgard Bueno, said he had left the defence of the woman accusing Neymar from the moment she preferred the rape charge instead of assault as originally planned, “The former client hired us to defend her interests in the case regarding the assaults which, according to her report, were carried out by Neymar dos Santos Júnior (Neymar Júnior) in Paris on May 15, 2019. We wanted that Neymar Júnior acknowledge the assaults, as well as the need to psychologically support the former client (ensuring proper treatment) and compensation. We established the first contact with Neymar representatives at a meeting held on May 29. These representatives denied any possibility of agreement and this was promptly communicated to the former cliente. Until then, all the requests were made in an ethical and legal manner. However, as of May 31, 2019, given her frustration, the former client made decisions against the advice of her lawyers. This led us to resign from our mandate on June 1, 2019, explains the lawyer in a letter provided to the Brazilian media. The lawyers point out that an alteration of the truth is “a slander punishable by the penal code”.

[FR] Neymar – L’avocat de la victime démissionne

L’avocat de la victime présumée ayant accusé Neymar de viol a démissionné et se défend contre les accusations de Neymar Sr selon lesquelles il aurait tenté d’extorquer le joueur, rapporte le média brésilien Esporte UOL

L’avocat, José Edgard Bueno, a déclaré qu’il avait quitté la défense de la femme accusant Neymar à partir du moment où elle préférait l’accusation de viol au lieu d’agression comme prévu initialement, “L’ancien contractant nous a embauché pour veiller à la défense de ses intérêts dans l’affaire relative aux agressions qui, selon son rapport, étaient exercées par Neymar dos Santos Júnior (Neymar Júnior) à Paris le 15 mai 2019. Ce qui était souhaité, c’était que Neymar Júnior reconnaisse les agressions commises, ainsi que la nécessité de soutenir psychologiquement l’ancien contractant (en veillant au traitement approprié) et une indemnisation. Nous avons établi le premier contact avec les représentants de Neymar lors d’une réunion tenue le 29 mai 2019. Ses représentants ont nié toute possibilité d’accord. Cela a été rapidement communiqué à l’ancien contractant. Par conséquent, jusqu’à ce moment, toutes les mesures ont été prises de manière éthique et légale. Cependant, à compter du 31 mai 2019, compte tenu de sa frustration, l’ancienne contractante a pris des décisions à l’encontre de l’avis de ses avocats. Cela nous a amené à démissionner de notre mandat le 1er juin 2019, explique l’avocat dans une lettre fournit au média brésilien. Les avocats soulignent qu’une altération de la vérité est “une calomnie punie par le code pénal”.


 

Leave a Reply